Les réponses aux 13 mesures des candidats à l’élection présidentielle

Tous pour la musique, qui rassemble l’ensemble des acteurs de la musique en France, rend publiques les réponses des candidats à l’élection présidentielle aux 13 mesures pour l’avenir de la musique en France, organisées autour de 3 grands thèmes : l’éducation musicale, la compétitivité de la filière et l’accès de tous à la musique.

Quatre d’entre eux ont transmis leurs réponses…

.

Les réponses d’Emmanuel Macron

Emmanuel Macron est favorable à un accès de tous les enfants aux actions d’éducation artistique et culturelle, à l’éveil musical et à la pratique dès le plus jeune âge et à un alignement des objectifs des ministres de l’éducation nationale et de la culture sur le sujet. Il propose des concertations avec les associations et réseaux locaux pour affiner les actions menées au niveau local.Il propose enfin une remise à plat de l’allocation des ressources et une contribution des grands acteurs numériques à la création. Enfin, il compte créer un fonds d’investissement dédié de 200 millions d’euros dédié aux industries créatives et culturelles françaises.

Réponses détaillées d’Emmanuel Macron


 

Les réponses de François Fillon

François Fillon propose de développer une offre artistique dans tous les établissements scolaires, notamment à travers la pratique collective de la musique, et veut privilégier l’accès à la pratique d’instruments pour tous. Il envisage un ré-aménagement culturel des territoires pour assurer à tous à une offre diverse et de qualité de musique vivante. Il préconise de préserver au niveau européen la notion d' »exception culturelle » et de pérenniser la rémunération de la création à travers le système français du droit d’auteur. Il réaffirme la nécessité que les acteurs qui diffusent la musique grâce aux réseaux numériques en financent une juste part.

Réponses détaillées de François Fillon


 

Les réponses de Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon propose l’augmentation des effectifs des professeurs dans l’enseignement artistique et dans l’Education Nationale, la mise en place d’orchestres et chorales de l’école primaire à l’université et un jumelage entre écoles et conservatoires. Il propose de mettre en place un prix unique pour les supports de musique, un système de rémunération global de la création et un nouveau système de répartition pour rémunérer les auteurs et créateurs. Enfin, il entend revoir au cas par cas tous les crédits d’impôts.

Réponses détaillées de Jean-Luc Mélenchon


 

Les réponses de Benoît Hamon

Benoît Hamon portera un grand plan pour la culture à l’école, fixant comme priorité les pratiques musicales collectives et incluant le recrutement de musiciens dans les écoles. Il s’engage à une réduction des inégalités territoriales au niveau de l’offre culturelle, à un taux de TVA réduit sur la musique en ligne, à une augmentation du soutien pour assurer la sécurité des spectacles et à un hausse de 5 millions d’euros des moyens du BureauExport. Enfin, il propose entre autre la taxation des acteurs du numérique qui dégagent de la richesse à partir de la mise en ligne de contenus musicaux, la création d’un fonds de soutien « music tech » et un soutien particulier au champ de l’entreprenariat culturel.

Réponses détaillées de Benoit Hamon