Rendez-vous

Nos conventions
sont ouvertes au public

Le débat sur les grands enjeux de la musique pour 2017 part aussi en tournée dans les régions : Tous Pour La Musique organise plusieurs rendez-vous. Plusieurs conventions sont prévues à travers la France, autour des grands thèmes du débat : elles réuniront des représentants de la filière et des experts de tous horizons afin de débattre, avec vous, des premières idées exprimées sur la site mavoixpourlamusique.fr

Les dates de la tournée

CONVENTION

12 10

Lancement au MaMA

A l’occasion de la convention du MaMA, à l’Elysée-Montmartre à Paris, Bruno Lion, Président de Tous pour la Musique, a donné le coup d’envoi au dispositif qui placera la musique et les enjeux de la filière au coeur de la campagne présidentielle.

En savoir +
CONVENTION

28 11

Paris
Salle Victor Hugo de l’Assemblée nationale, Paris – 12h30

Le Prodiss invite Tous pour la Musique à débattre à l’occasion de ses Etats Généraux du Développement sur
« Les clefs de l’emploi, de la croissance et de la compétitivité française pour le développement artistique et la diversité musicale »


Comment permettre à la filière musicale de trouver de nouveaux relais de croissance, de renforcer son attractivité et préserver l’emploi (crédits d’impôt, fonds de soutien, incubateurs, etc.)?

Participeront à cette convention Bertrand Burgalat, musicien et producteur, Marc Slyper, Secrétaire général du SNAM-CGT, Thierry Langlois, Directeur de la société de production de concerts Uni‐T, Malika Séguineau, Déléguée générale du Prodiss, Jean-Christophe Bourgeois, Directeur général de Sony/ATV publishing, Hervé Féron, député de Meurthe-et-Moselle et un représentant de région à confirmer.
En savoir +
CONVENTION

02 12

RENNES
TransMusicales, Rennes – 2 décembre 2016 – 16h30

Tous pour la Musique organise une convention sur le thème
« Existe-t-il un modèle vertueux de partenariat et de collaboration entre les pouvoirs publics et les acteurs de la musique applicable partout et en tout lieu ? »


Ces trente dernières années, la culture s’est décentralisée, comme toutes les politiques publiques… avec un renforcement du rôle des collectivités. La musique n’échappe pas à cette tendance : comment les acteurs de la musique collaborent-ils avec les pouvoirs publics ? Peut-on repartir des expériences réussies pour les appliquer ailleurs ? Comment soutenir les territoires qui sont les moins pourvus sur le plan culturel (scènes, événements et actions culturelles…) ?

Participeront à ce débat Sylvie Robert, Sénatrice d’Ille-et-Vilaine, Benoît Careil, adjoint à la culture de la ville de Rennes, Catherine Saint-James, Conseillère Régionale de Bretagne, Françoise Sourdrille, Vice-présidente en charge de la culture au Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine, Alain Surrans, président des Forces Musicales et directeur de l’Opéra de Rennes, Yann Rivoal, directeur de la Scène de Musique Actuelle (SMAC) la Vapeur à Dijon, Bruno Lion, président de Tous pour la Musique, Philippe Nicolas, directeur du CNV (Centre national de la chanson, des variétés et du jazz).

 
TransMusicales, Rennes – 3 décembre 2016 – 11h

Tous pour la Musique organise une seconde convention sur le thème
« Comment rendre la découverte de la diversité des œuvres et la pratique musicale accessible à tous et faire de l’éducation musicale un projet de société ? »


La musique est encore trop souvent perçue comme une formation réservée aux enfants ou aux professionnels, alors même qu’elle constitue une part essentielle de notre patrimoine artistique et culturel et que sa pratique favorise le développement cognitif et personnel. En France, comparativement à d’autres pays qui ont mis en place de véritables plans et moyens en matière d’éducation musicale, la musique n’occupe pas toute la place qu’elle pourrait avoir dans les cursus scolaires. Le renforcement des liens avec les établissements d’enseignement spécialisé, le déploiement d’intervenants en milieu scolaire sur tous les territoires, le soutien aux nombreux acteurs de l’éducation musicale et le potentiel de développement des pratiques musicales collectives doivent être promus. Comment construire demain, sur tous les territoires, un véritable projet de développement de l’éducation musicale qui permette à tout-e-s, quel que soit son âge et dès le plus jeune âge, de découvrir la diversité des œuvres et la pratique musicale ? Quels moyens au niveau des territoires, quelle impulsion et quel sens donner à l’éducation musicale et à l’action de l’ensemble de ses acteurs aujourd’hui ?

Participeront à ce débat Marcel Rogemont, député d’Ille-et-Vilaine, Emmanuel Ethis,Vice-président du Haut-Conseil à l’Education Artistique et Culturelle, Catherine Saint-James, Conseillère Régionale de Bretagne, Emilie Yakich, Directrice exécutive du Chantier des Francos et Francos Educ, Maxime Leschiera, directeur du Conservatoire à rayonnement régional de Rennes (CRR) et Bruno Lion, Président de Tous pour la Musique.

En savoir +
CONVENTION

27 01

Aix-en-Provence
Université d’Aix-Marseille, Amphithéâtre Favoreu – 5 avenue Robert Schuman, Aix-en-Provence – 15h45

Tous pour la Musique organise une convention en partenariat avec l’Université d’Aix-Marseille (AMU) sur
« Musique et droit. Création et transfert de valeur dans une société numérique »


en présence de David El Sayegh, Secrétaire général de la SACEM, Céline Castets-Renard, professeur en droit public de l’université Toulouse-Capitole, spécialiste de droit du numérique, Alexandre Lasch, Secrétaire général du Snep (Syndicat national de l’édition phonographique), Hervé Isar, professeur de droit public, directeur du Laboratoire Interdisciplinaire de Droit des Médias et des Mutations Sociales (LID2MS) et directeur de l’Institut de recherche et d’études en droit de l’information et de la communication (IREDIC), Suzanne Combo, Auteure Compositrice Interprète et Déléguée générale de la GAM (Guilde des Artistes de la Musique), Frédéric Laurie, Maître de conférences en droit public (AMU et LID2MS), Avocat à la Cour, Philippe Mouron, maître de conférences en droit privé (AMU et LID2MS) et Pierre Schweitzer, consultant en webcommunication et chargé d’enseignement (AMU).

– Entrée libre sur présentation d’une pièce d’identité –

En savoir +